Rencontre avec Jean-Pierre Papin autour du coaching mental appliqué au sport, au handicap, à la vie !

Cérémonie de remise des Trophées des Maires du Rhône – Edition 2015

Le groupe Progrès a organisé et produit, avec l’Association des Maires du Rhône et de la Métropole de Lyon, les « Trophées des Maires du Rhône ». Ces trophées visent à mettre en valeur des initiatives originales et efficaces dans 12 domaines d’action des communes.

sl_final

 

Nous avons participé à l’édition du lundi 28 septembre 2015, et notamment à la conférence d’ouverture de Jean-Pierre Papin sur Le rôle et la place du sport dans la vie et le rayonnement des communes. Au delà de la conférence, ce fut le moment d’échanger longuement avec cet étoile du sport sur la place du coaching mental dans la vie des sportifs, des handicapés et des malades.

Concernant la place et le rôle des jeunes la société, le sportif de haut niveau a insisté sur le modèle d’éducation allemand : studieux le matin et sportif l’après-midi, tous les jours et pour tous les jeunes. Selon lui, 2 axes sont primordiaux  pour favoriser l’intégration et l’évolution des jeunes :

1. Favoriser la pratique sportive au quotidien : son rôle d’entraîneur et d’éducateur sportif est pour lui un rôle ludique et social d’apprentissage de la vie, du respect des règles et des valeurs

2. Se former, au delà du sport, pour avoir les bases indispensables à une évolution sociale et professionnelle : il précise que les joueurs d’équipes étrangères qui sont régulièrement des exemples en terme de présentation, de communication, de savoir vivre… et de maîtrise de la langue !

 

Un autre sujet, touchant, a été celui de son combat contre la maladie et le handicap de sa fille. L’occasion pour nous de le questionner sur la place du coaching mental dans le sport et dans le processus de guérison.

Selon lui, les sportifs de haut niveau, valides ou non valides, se sont forgé un mental en béton armé en se fixant un objectif ambitieux et le prenant pour aimant. La place du coach mental serait alors de renforcer la motivation et la persévérance de ces sportifs hors normes en les accompagnant toujours plus loin vers leur objectif.

Quant à l’intégration du coaching mental dans le processus de guérison, le sujet est plus délicat dans la mesure où le degré de handicap mental semble être le frein majeur à l’appropriation de la démarche. Cependant, de récentes études ne cessent de démontrer l’importance du renforcement du mental dans le processus d’auto-guérison des malades, notamment dans les cas de cancers, de diabète et de handicap moteur. En effet, pratiquer la pensée positive et visualiser sa guérison de l’intérieur engendre de nouvelles connexions neuronales et conditionne notre cerveau à un avenir plus paisible.

La pratique du coaching mental, accessible pour la majorité d’entre nous, permet ainsi d’atteindre plus aisément ses objectifs aussi ambitieux soient-ils, et de construire de nouveaux schémas cérébraux que l’on sait porteurs d’espoir !

IMG_20150928_200546350

En savoir plus sur le mental training…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *