Rentrée au travail : 7 astuces pour démarrer du bon pied !

La reprise du travail est facteur de stress ? De démotivation avant même d’y avoir remis les pieds ? Peur d’être débordé et de perdre le bénéfice de vos vacances ?
Voici 8 astuces qui vous permettrons de gérer au mieux votre rentrée !

groupe

1. Motivation… où es-tu ?
Avant même d’avoir franchi la porte de votre bureau, vous vous demandez pourquoi vos vacances de rêve doivent avoir une fin et comment retrouver la motivation d’aller travailler.
Pour vous remettre dans de bonnes conditions, il est important de penser en positif : plutôt que d’appréhender l’ouverture de votre boite mail, les premières réunions et votre « to do list », exercez-vous à vous remémorer tous les aspects de votre travail que vous appréciez le plus. Concentrez-vous sur vos satisfactions, sur ce qui vous plait dans votre travail, sur vos collègues sympas et vos déjeuners « retour de vacances », sur des réalisations que vous avez à mener, … Rappelez-vous aussi quel est le but de votre travail au quotidien, qu’est-ce que l’atteinte de vos objectifs vous apporte, à quoi vous contribuez ?
Pour avoir le sentiment de prolonger vos vacances avec tout leurs bienfaits, accordez-vous des petits plaisirs quotidiens pour reprendre et continuer en douceur. Il s’agit souvent que petites choses très simples, comme prendre un café avec des collègues que vous appréciez, montrer vos photos de vacances, penser à vos prochaines vacances, planifier un week-end en famille, ou juste déjeuner dehors pour profiter de l’été indien. Ces petits moments sont importants car ils permettent de maintenir votre énergie et votre bonne humeur tout au long de l’année.
Vous devez aussi vous accorder des micro-pause ou micro-siestes, le temps de respirer profondément et de vous étirer quelques minutes. Cela permet d’oxygéner votre corps et votre cerveau, et de repartir avec un regain d’énergie. Pensez donc à vous accorder des moments de détente, rien que pour vous, dès votre rentrée, pour conserver au maximum les bénéfices de vos vacances !

2. Evitez le débordement !
La période de début septembre est un peu entre deux eaux : les projets d’été sont terminés et les projets de rentrée se préparent. C’est aussi la période des bilans budgétaires et décisions associées.
Profitez de cette période pendant laquelle beaucoup de choses se mettent en place pour reprendre doucement votre quotidien. Une fois les décisions prises, vous aurez les idées plus au clair et pourrez expérimenter un changement d’organisation, un ajustement de vos habitudes de travail, le pouvoir de dire non, …
Ainsi, petit à petit, vous progresserez dans la gestion de votre temps et apprendrez à ne pas vous surcharger inutilement.

3. « Stress : sors de ce corps »
La rentrée est souvent synonyme de « rush ». Il faut reprendre les dossiers en cours, se remettre dans le rythme des réunions, gérer les nouveaux projets, … Une dynamique qui contraste fort avec vos vacances détente !
Pour conserver le bénéfice de vos vacances, il est nécessaire de faire le point sur ces facteurs de stress pour mieux les appréhender et apprendre à les gérer.
Explorer ce que vous pouvez changer dans votre quotidien pour avoir plus de bien-être au travail, établissez des priorités, menez une réflexion approfondie sur votre organisation et vos méthodes de travail pour vérifier qu’elles sont bien adaptées.
L’important est de ne pas vous laisser déborder par une soit-disante « surcharge de travail ». Hiérarchiser votre « to do list » en identifiant ce qui est urgent et/ou important, et surtout ce qui ne l’est pas. Apprenez aussi à exprimer vos besoins, à dire non aux demandes inappropriées, et à prendre du temps pour vous ménager.

4. Le moral dans la casquette !
Le passage d’un état de relaxation intense et de liberté à un environnement de travail avec toutes ses contraintes est souvent difficile. Il est donc nécessaire de prévoir une période d’ajustement pour vous permettre de reprendre du bon pied.
Pour éviter les baisses de moral et se réadapter, il faut que vos premiers objectifs restent modestes : chaque chose en son temps. Repensez à la fable de Lafontaine « Le lièvre et la tortue » : « rien ne sert de courir, il faut partir à point. » Avoir de petits objectifs au début est facteur de motivation car vous pourrez percevoir votre avancement et vous sentir satisfait de la réalisation de vos tâches.

5. Procrastination = alerte !
La procrastination, cet art bien connu de toujours remettre au lendemain les tâches qui nous déplaisent, n’est pas forcément votre ennemi. En effet, considérez-là comme une alerte vous indiquant que quelquechose doit être ajusté dans votre organisation ou votre travail.
Bon à savoir : les « to do list » peuvent être contreproductives et source d’angoisse devant la montagne des choses à faire. Il faut alors procéder autrement, comme par exemple en identifiant dans votre agenda les tâches à faire chaque jour. Votre « to do list » quotidienne vous paraîtra alors surmontable et vous aurez la satisfaction d’avancer chaque jour.

6. Le jour de la reprise : ne lisez pas vos mails
Rappelez-vous que le jour de la rentrée des classes, vous n’aviez encore rien noté dans votre cahier de devoirs. Et bien au travail, c’est la même histoire : ne lisez pas vos mails le premier jour, ou en tout cas pas dès votre arrivée au travail. Privilégiez les échanges verbaux avec votre backup, vos collègues, votre équipe, votre manager. Une bonne discussion est bien plus instructive et efficace que 2h passées à lire des mails sans en connaître tout le contexte.
Aussi, votre capacité de concentration sera plus élevée qu’en étant seul devant votre messagerie, et votre stress sera ménagé.
Un petit truc : ne portez pas trop d’attention au nombre de nouveaux mails, il faudra savoir faire un tri rapide pour identifier les urgences à gérer en priorité ; le reste attendra.
Pour venir à bout de vos nouveaux mails, fixez-vous un objectif quotidien avec une plage horaire dédiée et intégrée dans votre agenda : inutile de blinder votre planning en pensant pouvoir terminer la lecture de vos mails en parallèle, c’est irréaliste et un facteur de stress dont vous n’avez pas besoin.

7. Prenez de bonnes résolutions… ou pas !
Attention à la folie des bonnes résolutions. En fonction de chacun, elles peuvent soit donner une belle énergie pour reprendre, soit ajouter de la culpabilité à ne pas pouvoir tout assurer.

 

Excellente rentrée à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *