Développer une image de soi positive

Comment développer une image de soi positive ?

Dans un premier temps, il vous faut faire le constat honnête de ce qui ne va pas et qui ne vous renvoie pas une image positive. La confiance en soi est la clé pour vous aider à construire cet optimisme, c’est elle qui vous pousse à l’action et vous permet de prendre des décisions.

La confiance en soi, comme le sport, se travaille et mérite un entraînement régulier. Ce qui relève du coaching, à la différence de la thérapie et du conseil, c’est le développement de l’estime de soi par la visualisation et la réalisation d’exercices efficaces.

Essayez un petit exercice facile pour commencer à changer vos habitudes : lorsque vous vous regardez dans le miroir, apprenez à ne pas détailler vos « défauts » mais au contraire à regarder tous vos atouts. Vous verrez que vous vous sentirez mieux et que votre journée commencera du bon pied.

Cette façon de voir le côté positif des choses, quel que soit le domaine, vous amènera petit à petit à changer votre façon de penser et à développer votre confiance en vous.

Saviez-vous qu’il faut 21 jours pour changer définitivement une habitude ? Alors, allez-y !

Cliquez ICI pour bénéficier d’une séance de coaching offerte !

 

S’auto-coacher, oui… mais comment ?

S’auto-coacher consiste à se poser les bonnes questions.

Pour déterminer vos objectifs, posez-vous la question :  » Qu’est-ce que je veux vraiment ?  » et faite la liste de tout ce que vous aimeriez arriver à faire. Une fois que vous avez votre liste de vœux, estimez pour chacun votre niveau de motivation sur une échelle de 1 à 10.

Ensuite, pour chaque objectif, posez-vous les questions suivantes et efforcez-vous d’y répondre avec rigueur et réalisme : » Qu’est-ce qui est important pour moi ? Pourquoi est-ce important ? « .

Identifiez maintenant les solutions que vous pourriez mettre en œuvre pour y parvenir, les freins éventuels ainsi que les parades. Surprenez-vous à imaginer des solutions nouvelles, inédites.

Comme dans tout exercice de la vie, la réussite n’est pas assurée dès le premier essai. Dans ce cas, souvenez-vous qu’un bébé qui apprend à marcher tombe souvent, se fait mal, mais jamais n’abandonne. Et finalement, à force d’essais et de persévérance, il marche parfaitement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *